X Fermer

La dépression peut-elle se manifester aussi chez les enfants ? Hélas, oui. On observe que la dépression semble se manifester de plus en plus tôt. Les enfants de l’école primaire sont parfois surmenés ou éprouvent des symptômes de la dépression. Comme pour les adultes, la dépression semble avoir un grand impact sur les enfants. Il y a même ainsi des enfants nés avec des variantes de la dépression, les faisant se sentir dépressifs dès un très jeune âge.

Tout comme chez l’adulte, il est nécessaire de reconnaître tôt la dépression chez l’enfant. La dépression chez l’enfant est souvent difficile à remarquer car les humeurs maussades ou les sautes d’humeur sont d’une certaine manière normales à certains âges. Plus tôt vous pouvez identifier la dépression chez l’enfant, mieux c’est. La dépression chez l’enfant va à vrai dire avoir un impact sur le corps plus rapidement que chez l’adulte. Les enfants sont plus vulnérables aux affections physiques et vont donc subir plus vite les effets physiques de la dépression.

Dépression chez l’enfant : les symptômes de la dépression chez l’enfant ?

  • Être tout le temps dépité
  • Ne plus avoir envie de faire des choses amusantes ou de jouer
  • Ne plus avoir d’appétit ou manger énormément
  • Préférer rester toute la journée au lit
  • Éprouver beaucoup de stress
  • Être souvent fatigué ou être à court d’énergie
  • Se sentir inutile et ne pas se sentir soi-même
  • Penser que tout est de sa faute
  • Ne plus être bien attentif ou avoir beaucoup de difficultés avec les devoirs
  • Problèmes d’estomac
  • Changements de poids

Ces symptômes de la dépression peuvent se retrouver aussi bien chez l’adulte en dépression que chez un enfant en dépression.

Dépression chez l’enfant : qu’est-ce qui diffère d’une dépression chez l’adulte ?

Comme vous avez pu le lire dans le paragraphe précédent, un grand nombre de symptômes coïncident. On remarque cependant que la dépression chez l’enfant se différencie à différents niveaux de la dépression chez l’adulte.

Agressif ou replié ?

La première grande différence est que la dépression chez l’enfant ne se caractérise pas seulement par une humeur morose ou maussade. Elle va survenir dans une certaine mesure plutôt chez les filles que chez les garçons. Il se fait qu’une caractéristique importante de la dépression chez l’enfant est aussi un comportement agressif. Il n’en est rien chez l’adulte. Le comportement agressif se manifeste le plus souvent chez les garçons et peut être un indice de la dépression chez l’enfant. Votre enfant ne sait en fait pas comment gérer certains sentiments ou certaines situations et peut alors prendre une attitude agressive.

Les filles vont plutôt opter pour un comportement internalisé. C’est-à-dire qu’elles vont se replier sérieusement sur elles-mêmes, ne plus beaucoup parler et surtout garder leurs ‘problèmes’ pour elles-mêmes.

Maux somatiques ?

Malheureusement, la dépression chez l’enfant se caractérise aussi souvent par des maux somatiques. Cela signifie qu’ils vont remarquer quelque chose physiquement beaucoup plus vite que les adultes. La dépression peut alors par exemple entraîner les symptômes suivants :

  • Maux d’estomac
  • Douleurs intestinales
  • Démangeaisons
  • Maux de tête

Les enfants étant plus vulnérables que les adultes, une dépression chez l’enfant aura beaucoup plus vite une influence sur le corps. Ce sont surtout des douleurs d’estomac et intestinales qui se manifestent souvent chez les enfants. La dépression s’accompagne en fait de stress qui peut provoquer ces maux.

Jouer avec un enfant dépressif ?

Le jeu est pour les enfants une sorte d’exutoire. Ils apprennent ainsi à connaître de nouvelles choses, à intégrer certains sentiments et à structurer leur environnement. Si votre enfant est dépressif, il ne sait pas bien comment gérer certains sentiments et comment combattre ce sentiment. Étant plongés dans la confusion, beaucoup d’enfants en dépression ne jouent plus. Ils se ferment et n’ont plus de goût pour l’exploration. Cela peut parfois s’accompagner du sentiment de ne pas se sentir en sécurité et de ne pas pouvoir explorer son environnement. Certains enfants se sentent en fait coupables ou ont une très mauvaise image d’eux-mêmes dont il résulte qu’ils ne joueront souvent plus.

Le fait d’arrêter de jouer est dans de nombreux cas un premier signe de dépression chez l’enfant. Évidemment, si votre enfant est déjà dans la puberté, votre enfant ne va plus automatiquement ou plus souvent jouer. Cela ne concerne que certains âges. On retrouve dans le jeu beaucoup de caractéristiques des enfants, y compris les symptômes dépressifs.

Dépression chez l’enfant : comment constate-t-on une dépression ?

Une dépression chez l’enfant est difficile à déterminer car le comportement des enfants peut parfois changer rapidement. Par exemple, à la puberté, il est normal qu’ils restent plus dans leur chambre ou soient moroses. Mais où tracer alors la frontière entre ce qui est normal pour leur âge et ce qui peut être considéré comme de la dépression chez l’enfant ?

On peut parler d’éventuels maux dépressifs si le comportement de votre enfant ou adolescent ne correspond pas à la personnalité de votre enfant. Si votre enfant se comporte soudainement de façon différente en peu de temps, il se peut alors qu’il soit question d’une dépression chez l’enfant. Une dépression peut en fait rapidement avoir un grand impact. Au fil de leur vie, les enfants peuvent changer fortement, mais si vous remarquez que le comportement ne coïncide pas avec celui qu’est votre enfant, il est possible qu’il s’agisse d’une dépression.

La puberté ou d’autres phases transitoires peuvent amener une modification du comportement de l’enfant, mais vous remarquerez que celle-ci se déroule le plus souvent plus lentement et, malgré ces changements, vous pourrez reconnaître votre fils ou fille dans cette nouvelle personne. En cas de dépression chez l’enfant, les changements peuvent être si radicaux que vous vous poserez des questions sur le comportement de votre enfant.

Dépression chez l’enfant : que puis-je faire en tant que parent ?

C’est probablement la question la plus fréquente en cas de dépression chez l’enfant. En tant que parent, vous souhaitez naturellement le meilleur pour votre enfant et vous voulez aussi aider votre enfant dans les moments difficiles. Lors d’une dépression, il est souvent difficile de savoir quand vous intervenez bien ou non. La dépression rend les enfants, de même que les adultes, sensibles à certaines approches. Il n’est donc pas facile de choisir la bonne approche pour aider votre enfant en dépression.

Pour vous aider à apporter un soutien à votre enfant en dépression, nous répertorions ici quelques réactions courantes de parents et s’il s’agit d’une bonne approche ou non. N’oubliez pas que ces conseils sont donnés d’un point de vue général. Nous essayons de vous guider dans la compréhension de la dépression chez l’enfant mais vous restez toujours l’expert en ce qui concerne votre propre enfant.

Une oreille attentive aide toujours ?

Une oreille attentive est en effet salutaire dans bien des cas. L’ouverture à la communication est utile pour continuer à communiquer avec votre enfant. De cette façon, il est possible que votre enfant se sente soutenu et se refasse une meilleure image de lui-même. Bien que la communication ouverte soit une bonne tactique, vous devez être attentif à la façon dont vous utilisez cette technique.

Beaucoup de parents se sentent très concernés par leurs enfants et ne veulent pas que leurs enfants soient malheureux ou souffrent. Il se peut ainsi qu’en écoutant votre enfant, vous soyez fâché de l’injustice que subit votre enfant ou que vous vous mettiez à pleurer car vous compatissez avec votre enfant. Cela peut cependant avoir un effet inverse. Même si les enfants sont petits, ils ont une sorte de sentiment de responsabilité et ne veulent pas que leur papa et leur maman se fâchent ou soient tristes. Si votre enfant est en outre dépressif, il se peut, si vous vous fâchez ou êtes malheureux, qu’il pense que c’est de sa faute. Par conséquent, ils vont peut-être vous en dire moins parce qu’ils ne veulent pas vous bouleverser.

Punir un comportement inadéquat est-il une bonne idée ?

Comme indiqué précédemment, une dépression chez l’enfant peut par exemple s’exprimer par un comportement agressif. Le plus souvent, les parents ont alors l’idée de punir les enfants pour montrer que ce comportement agressif dépasse les bornes. Vous devez en effet intervenir si votre enfant a un comportement inadéquat. Ce que l’on a toutefois observé, c’est que punir lors d’une dépression chez l’enfant ne fonctionne pas. Vous punissez en fait le comportement mais la cause de ce comportement persiste. Votre enfant va peut-être corriger au bout d’un moment le comportement agressif mais il est encore dépressif. Vous combattez en fin de compte seulement le moyen d’expression de l’enfant mais la dépression perdure.

Mais je ne peux pas ramener grand-mère, que puis-je faire ?

Face à certaines causes de dépression, vous ne pouvez rien changer. Vous ne pouvez pas faire revenir quelqu’un et vous ne pouvez pas remonter le temps. Certaines personnes pensent donc qu’il n’y a rien à faire en cas de dépression. Car si vous ne pouvez pas combattre la cause, que pouvez-vous bien faire ?

Le traitement a en règle générale deux objectifs : le changement de la situation et l’acceptation de la situation. Par le changement de la situation, on entend combattre et surmonter la cause. Dans certains cas, il n’y a cependant rien à faire contre la cause. Dans ce cas, un traitement pour la dépression chez l’enfant s’oriente souvent vers l’autre objectif : l’acceptation. Bien que beaucoup de gens pensent que tout guérit avec le temps, certains problèmes ont parfois besoin d’un petit coup de pouce ou d’aide pour fonctionner. Pensez par exemple à une maladie chronique à cause de laquelle votre espérance de vie serait nettement écourtée. Vous ne pouvez en effet rien changer à la maladie mais on peut, en tant que thérapeute ou assistant, guider la personne de manière à ce qu’elle puisse passer le temps qui reste dans la joie et le bonheur.

Cela vaut aussi pour la dépression chez l’enfant. Si vous ne pouvez pas combattre la cause, vous pouvez le cas échéant assister l’enfant dans l’acceptation de la cause. Pour les enfants, il est souvent difficile de gérer les événements, ce qui peut mener à une dépression chez l’enfant. Aider l’enfant à accepter peut aider dans cette situation.

Dépression chez l’enfant : combattre la dépression ?

Au premier stade de la lutte contre la dépression chez l’enfant, l’intervention des parents est utile. Les parents sont à vrai dire des figures de soutien importantes pour l’enfant et peuvent aider l’enfant dans les situations difficiles, tant dans le dépassement que dans l’acceptation. Parfois, cependant, la dépression chez l’enfant peut être si avancée que vous ne pouvez plus rien faire contre la dépression en tant que parents. Dans ce cas, vous pouvez recourir à une autre forme d’aide.

Il existe des psychologues et des psychiatres qui peuvent aider les enfants à surmonter la dépression chez l’enfant. Outre ces méthodes traditionnelles de traitement de la dépression, il existe de nos jours également de nouvelles façons de faire. Celles-ci ont été développées en réponse à la demande pressante d’aide et grâce au progrès technologique.

Des médecins et psychologues ont ainsi développé un programme de self-help en ligne inspiré de techniques thérapeutiques afin d’aider les enfants dans le dépassement de la dépression chez l’enfant. En règle générale, les enfants à partir de 13 ans ou avec un bon vocabulaire peuvent suivre seuls le programme. Il se peut qu’ils aient quand même de temps à autre besoin d’une petite explication de papa ou de maman en cas de mot difficile. Par ailleurs, le programme propose une façon efficace d’aider depuis la maison votre enfant à grandir et à retrouver son bonheur.

Dépression chez l’enfant : le test de dépression ?

Grâce à notre test de dépression gratuit, vous pouvez comprendre quels symptômes de la dépression s’appliquent à votre enfant et s’il est question de ‘souffrance’ chez votre enfant. À l’aide de ce test, vous pouvez aussi en découvrir davantage sur une assistance adaptée afin de surmonter la dépression de votre enfant. Cliquer ici pour faire le test de dépression gratuit.

TESTEZ-VOUS