Stress ?

Stress ? Stressé ? Sous tension ? Surmené ? Fatigué ? Irrité ?

Tous ces états peuvent indiquer du stress. Le stress est une réaction chimique que nous pouvons fréquemment ressentir. On peut éprouver du stress plusieurs fois par jour et la moindre chose peut déclencher une réaction de stress. Les uns en souffrent plus que les autres. Il est presque impossible de vivre une vie sans stress. Cependant, il existe une grande différence entre éprouver du stress de temps en temps et un stress si intense qu’il influe sur votre quotidien.

Stress ? Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est généré par la tension ou la pression. Il s’agit d’une réaction physique qui prépare notre corps pour être en état d’alerte. Le stress peut dériver de toutes sortes de domaines de la vie :

  • Travail
  • Loisirs
  • Relations
  • École

Il n’est donc pas nécessairement lié au travail. Le stress se distingue cependant de la pression. La pression est principalement liée à votre expérience d’une quantité de travail/tâches que vous devez effectuer comme il se doit, dans un temps donné. La pression peut donc être une cause de stress, mais n’est pas exactement la même chose. Le stress est essentiellement la façon dont nous faisons face à cette pression. Il arrive que la pression provoque de la panique ou qu’elle fasse travailler plus dur. Sur la base de l’explication ci-dessus, nous pouvons distinguer entre deux sortes de stress : le stress salutaire et le stress nocif.

Un niveau de stress salutaire ?

Par stress salutaire, on entend le stress qui nous encourage à réaliser de meilleures performances. On a parfois besoin d’un petit coup de pouce. Le stress salutaire ne domine pas notre vie et fera en sorte que nous effectuions un meilleur travail. Il peut par exemple vous aider à vous concentrer pendant que vous étudiez, la veille d’un examen.

Par stress nocif, on entend le stress qui nous est contraire. Cette sorte de stress aura pour effet que nous ferons les choses moins bien qu’auparavant. Le stress nocif devient pathologique s’il influe sur les différents domaines de la vie. Il peut ainsi arriver d’être stressé par une charge de travail au bureau, et de se sentir à ce point malheureux que la relation de couple commencera à en pâtir.

En cas de stress nocif, entre toujours en jeu le niveau de stress. Si vous éprouvez du stress à petites doses, ce stress vous aidera presque toujours à faire mieux les choses. Ce n’est que si le stress s’accumule durant un long moment qu’il aura un effet négatif.

Vous voulez connaître votre niveau de stress ? Faite ici notre test de stress en ligne gratuit.

Prévalence du stress ? Le stress est-il fréquent ?

La fréquence de manifestation et la prévalence du stress sont élevées. Il semble que les gens souffrent de plus en plus de stress. On a estimé que de l’ordre de 30 % des troubles mentaux sont liés au stress. Le stress peut donc sans aucun doute avoir une grande influence. C’est pourquoi il est nécessaire de garder un œil sur votre niveau de stress et de vous tester à temps.

Le stress ne se manifeste en outre pas seulement en Europe ou en Belgique ; c’est un problème mondial.

Le stress se manifeste-t-il aux États-Unis ?

En réunissant les principales recherches, on sait ce qui suit concernant le stress chez les Américains :

  • Il existe des études qui indiquent que le stress est le plus grand problème de santé chez les Américains.
  • 75-90 % de la population américaine contacteraient le médecin en raison de maux liés au stress.
  • Les antidépresseurs et anxiolytiques sont très souvent prescrits.

Le stress se manifeste-t-il en Europe ?

Outre les États-Unis, diverses études ont été menées sur la fréquence de manifestation du stress en Europe :

  • En Grande-Bretagne, quelque 13,5 millions de journées de travail sont perdues chaque année à cause du stress.
  • Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, des millions d’employés souffrent de stress au travail.
  • Chaque année environ 10 millions d’employés se déclarent malades en raison du stress.

Que puis-je en conclure ?

Ces chiffres peuvent vous aider à trouver la motivation pour combattre activement votre stress. Si vous disposez de plus d’informations sur le mécanisme du stress et savez quelles sont les conséquences, vous êtes plus enclin à franchir le pas vers une thérapie. Vous devez en outre savoir que le stress n’a rien à voir avec le fait d’être “faible“ ou “fragile“. Des millions de personnes dans le monde en souffrent. Cherchez donc la force en vous-même et aidez-vous à réduire votre stress !

Vous voulez savoir si votre niveau de stress est problématique ? Faites ici le test de stress gratuit.

Une vision scientifique du stress

Le stress est aussi vieux que l’homme. La fonction du stress a bien changé à travers les âges. Aux origines, le stress aidait les hommes à survivre. Le stress apparaissait uniquement sous la forme de la réaction ‘fight-flight-or-freeze’ (lutte, fuite ou immobilisation). Cela signifie qu’en situation dangereuse, les gens luttaient, s’enfuyaient ou s’immobilisaient sans plus rien faire. Le stress déclenche cette réaction, qui aide à réagir plus rapidement et plus efficacement en situation dangereuse.

Que se passe-t-il dans notre corps ?

Dans les situations dangereuses, le corps produit de l’adrénaline et du cortisol – appelé aussi hormone du stress. Ensuite, la pression artérielle augmente, les muscles se contractent, nos sens s’affinent et nos seuils de douleur changent. Tout cela pour pouvoir plus rapidement fuir, lutter ou même nous immobiliser. Dans les premiers temps, le stress a donc probablement sauvé quelques vies quand les hommes se retrouvaient nez à nez avec un animal dangereux.

Cette réaction de lutte, fuite ou immobilisation n’a pas disparu de nos jours. Nous sommes à vrai dire programmés génétiquement pour manifester du stress si une situation dangereuse se présente. Du fait du progrès de la société au cours des cent dernières années, on ne se retrouve plus souvent en situation dangereuse. Nous avons donc de moins en moins besoin de cette réaction de stress. Les stress a donc reçu une autre fonction dans notre société.

Comment puis-je m’aider en cas de stress ?

Notre cerveau identifiera comme situations dangereuses des situations qui ne représentent plus un danger mortel, ce qui engendre de plus en plus de stress. Cela m’arrive-t-il ? Oui, parce que votre cerveau réalise des interprétations grâce à vos expériences et sentiments. S’il est pour vous très important d’arriver à l’heure alors que vous vous trouvez un jour dans les embouteillages, le risque est plus élevé que vous manifestiez du stress que si vous pouviez facilement ne pas vous en faire. Vous êtes le chef de vos propres interprétations et sentiments, la clé de la lutte contre le stress est donc en vous. Vous pouvez conditionner votre cerveau pour qu’il n’identifie plus certaines situations comme dangereuses et que, dans ces situations, il ne réagisse plus avec de fortes émotions négatives.

Vous voulez connaître votre niveau de stress ? Faites ici notre test de stress gratuit en ligne.

Causes de stress excessif

Quand une personne a-t-elle un excès de stress ? Le stress peut devenir excessif pour une personne si celle-ci ne peut plus ‘porter’ le stress. En d’autres termes, si le stress se met à dominer sa vie. Pour mieux expliquer le stress excessif, on utilise les mots poids et moyen. Le poids est le fardeau dont on fait l’expérience lors de certains événements. Ce poids a un effet négatif sur nous et va rendre plus difficile la réalisation de tâches simples. Des exemples de poids sont :

  • Une séparation amoureuse
  • Une dispute familiale
  • Être débordé au travail

Les moyens, au contraire, sont des facteurs positifs dans notre vie qui nous soutiennent et nous rendent flexibles. Ils feront en sorte que nous soyons plus capables et nous sentions mieux. Des exemples de moyens sont :

  • L’humour
  • Une bonne relation
  • Le sport
  • Aller boire un verre avec des amis

Le stress excessif expliqué grâce au modèle de la balance

De manière générale, poids et moyens doivent être en équilibre. Ces éléments doivent se compenser mutuellement. Les choses positives compenseront les choses négatives pour qu’elles n’aient pas un trop gros impact sur notre vie. Nous pouvons aussi nous les représenter sous la forme d’une balance avec les poids d’un côté et les moyens de l’autre.

Si la balance est en équilibre et que l’on éprouve du stress, on parle de stress salutaire. Il y a du stress, mais grâce aux choses positives dans notre vie, l’influence négative de ce stress ne sera pas importante. Si la balance n’est pas à l’équilibre et que le stress pèse beaucoup plus lourd que les éléments positifs de notre vie, on parle alors de stress nocif. En cas d’un tel stress nocif, il se peut que vous éprouviez des symptômes du stress tels que :

  • Des troubles de la concentration
  • Des troubles de la mémoire
  • Des troubles du sommeil

Il s’agit là d’effets du stress négatif. Le stress négatif excessif se manifeste s’il y a plus de poids que de moyens. Les moyens ne sont alors plus en mesure de porter le poids de ce stress. Étant donné l’influence de ce stress sur notre fonctionnement quotidien, ce poids génèrera à son tour davantage de stress. Le poids cause donc du poids en cas de déséquilibre.

Vous voulez savoir si votre balance est à l’équilibre et si votre niveau de stress est salutaire ? Faites alors ici le test de stress gratuit.

Symptômes du stress

Le stress a un gros impact sur notre vie et notre fonctionnement quotidien. Nous présentons ci-dessous brièvement les symptômes du stress négatif. Les symptômes sont répartis en symptômes physiques, psychiques et cognitifs.

Symptômes physiques

  • Fatigue constante : Vous êtes toujours fatigué. Même lorsque vous dormez beaucoup, vous vous sentez fatigué. Le stress demande beaucoup à votre corps ; dès lors vous vous sentirez presque toujours fatigué. Le stress consomme beaucoup de votre énergie et, combiné à un mauvais sommeil, vous allez donc vous sentir de plus en plus fatigué.
  • Douleur et maladie : en raison de votre stress, il est possible que votre corps et votre système immunitaire soient affaiblis. À cause du surmenage que provoque ce stress, vous pouvez éprouver des douleurs en diverses parties du corps : douleurs musculaires, maux de tête, maux de ventre… En outre, vous tomberez malade plus rapidement. Le stress consomme beaucoup d’énergie du corps, qui est donc affaibli et plus vulnérable aux maladies.
  • Insomnie : Vous remarquerez que vous dormez moins bien. Vous avez des difficultés à dormir et à vous endormir. Dans certains cas, les gens utilisent des médicaments pour s’endormir, car ils constatent que ça ne se fait plus tout seul. Dormir est aussi un problème. Vous dormez moins profondément et vous avez dès lors l’impression que vos nuits sont plus courtes.
  • Troubles de l’alimentation : Les personnes stressées ont souvent l’impression d’avoir l’estomac noué. Donc elles mangeront moins, ce qui peut aggraver la fatigue. De plus, le stress influence la digestion. Il est donc possible de développer des maux d’estomac et intestinaux.
  • Palpitations : Votre corps produisant du cortisol, l’hormone du stress, il sera constamment tendu – avec un pouls plus rapide, une tension des muscles et une circulation plus rapide.
  • Substances addictives : Il arrive souvent que les personnes stressées cherchent des moyens de réduire leur stress et se tournent ainsi vers des substances addictives. On peut ainsi fumer, même de l’herbe, pour se débarrasser du stress. Il est important de noter que ces moyens ne fonctionnent pas. La recherche indique même que les personnes qui fument sont plus stressées que celles qui ne fument pas.

En dehors des symptômes physiques, il existe des symptômes psychiques liés au stress. Nous détaillerons ci-dessous les symptômes les plus importants.

Symptômes psychiques

  • Ne plus trouver le repos : la production de cortisol par le corps provoque l’impression de ne plus trouver le repos, ni physiquement ni mentalement. Un stress durable peut mener votre mental à l’épuisement. Vous êtes constamment occupé et prenez peu de pauses. Si vous faitesprenez une pause, votre corps reste dans une espèce de suractivité empêchant de prendre du repos. De plus, peut-être ne trouvez-vous pas de repos parce que vous vous tracassez. Vous êtes constamment occupé à repasser mentalement les tâches qui vous stressent et à réfléchir à ce que vous devriez encore faire.
  • Irritabilité : Comme vous vous en imposez trop, il se peut que vous deveniez irritable à la longue. Cela vient principalement de l’impression de ne pas pouvoir prendre de repos. Vous avez l’impression que l’arc est constamment bandé et pouvez réagir de façon très irritée quand on vous demande quelque chose.
  • Humeur maussade et/ou crises de larmes : Au bout d’un moment, le stress peut devenir excessif et l’on peut devenir d’humeur maussade ou avoir des crises de larmes – avec l’impression d’être mentalement à bout de forces, sans plus savoir quoi faire. Ces moments d’humeur maussade et ces crises de larmes risquent de devenir de plus en plus fréquents si le stress n’est pas combattu.
  • Ne plus pouvoir s’amuser : L’impression de ne plus pouvoir vous reposer peut aussi donner l’impression de ne plus pouvoir s’amuser. Tout est déterminé par le stress, il reste donc de moins en moins de temps pour se divertir et pour les choses agréables. Souvent, si vous avez le temps de faire des choses agréables, vous êtes encore préoccupé par les tâches provoquant du stress. Il est difficile de tranquilliser votre esprit.
  • Moins de confiance en soi : à cause de l’excès de tâches et de stress, vous pourriez commencer à douter de vous-même. Il est aussi possible qu’en raison de la grande quantité de travail, d’autres aspects de votre travail commencent à pâtir du stress. Vous ne réalisez plus vos tâches professionnelles avec autant de précision qu’avant ou vous ne pouvez plus travailler aussi vite qu’autrefois. Cela peut vous amener à douter de vous-même.
  • Isolement social : Par manque de confiance en vous-même et à cause du stress faisant irruption dans différents domaines de votre vie, il se peut que vous cherchiez moins de contact social. Quand vous avez du temps libre, vous préférez le passer seul. Vous avez l’impression de ne plus pouvoir vous amuser. En conséquence vous rechercherez moins de contact social, ce qui peut conduire à l’isolement social.

À côté des symptômes décrits précédemment, il existe une troisième catégorie, les symptômes cognitifs du stress, appelés aussi les ‘symptômes de la réflexion’.

Symptômes cognitifs

  • Moins de réalisations et plus d’erreurs : trop préoccupé par le stress, vous réaliserez moins de choses. Cela influence aussi bien sur la durée que les tâches que vous voulez effectuer. Le stress a pour effet de vous empêcher de réfléchir aussi bien et amène des difficultés à se concentrer. Votre esprit n’étant plus bien ordonné, il est aussi possible que vous ne travailliez plus de façon ordonnée. Ainsi s’introduisent de plus en plus d’erreurs dans votre travail.
  • Perte de concentration : Comme le stress fait une soupe de vos pensées, il sera aussi plus difficile de tout ordonner correctement et de tout retenir. Avoir beaucoup de choses en tête peut mener à des problèmes de concentration. Il devient difficile de travailler longuement sur un même projet, alors que cela vous était autrefois possible. Dans les cas les plus sérieux, même suivre une conversation peut paraître pénible.
  • Troubles de la mémoire : Le chaos qui règne dans votre esprit engendre de plus en plus de troubles de la mémoire. Vous ne vous rappelez plus les choses aussi bien qu’auparavant. Vous allez aussi inscrire moins vite les choses dans votre mémoire à long terme.
  • Tracas : Vous oubliez plus vite, ne savez pas sur quoi vous focaliser et confondez tout. Cela peut être motif à se tracasser. Même avant que ne se manifestent ces symptômes, il se peut que vous vous mettiez à vous tracasser. Vous pensez alors à des choses comme : ‘Ai-je fait assez bien ?’ ‘Vais-je trouver une montagne de travail pour moi quand j’arriverai au travail lundi ?’
  • Indécision : Comme vous ne vous sentez pus bien, vous prendrez moins vite des décisions. Vous doutez de vous et avez une moins bonne image de vous-même. Vous repousserez certainement les décisions à long terme.

Vous aimeriez tester quels symptômes du stress vous concernant ? Vous pouvez faire ici le test de stress gratuit.

Quels sont les facteurs de risque du stress ?

Le surmenage et le burn-out sont causés par un niveau de stress excessif. Le stress peut donc sérieusement mener à des symptômes plus graves qui sont généralement la conséquence d’une combinaison entre la situation, la personne et l’entourage. Découvrez-en davantage sur ce que recouvrent les facteurs de risque du stress afin de pouvoir identifier à temps, chez vous, le stress excessif.

Situations

Les situations qui génèrent du stress peuvent être des crispations quotidiennes répétées telles que les nuisances sonores des voisins, un ordinateur qui tombe toujours en panne, une mauvaise relation avec le patron ou un collègue agaçant, mais aussi des événements bouleversants ou traumatisants comme un divorce, le décès d’un être cher, un licenciement…

Personnalité

La façon dont se comporte une personne joue un rôle important à côté des situations stressantes. Ce qui représente pour les uns un défi stimulant peut, pour d’autres, être une mission foncièrement stressante. Les personnes en burn-out se sentent souvent (trop) concernées par leur famille ou leur travail. Elles sont très motivées et exigent beaucoup d’elles-mêmes. Elles ne respectent en général pas assez leurs limites, ce qui leur fait courir le risque de s’épuiser. D’autres caractéristiques susceptibles d’augmenter le risque de stress nocif sont :

  • Difficulté à exprimer ses sentiments
  • Avoir du mal à demander de l’aide
  • Avoir du mal à dire non
  • Pessimisme
  • Avoir un regard assez peu positif sur ses propres accomplissements

Inversement, il existe un grand nombre de facteurs qui protégeant contre l’influence négative du stress et stimulant le dynamisme. Ces facteurs sont notamment :

  • Humour
  • Pouvoir parler de ses sentiments
  • Oser demander de l’aide
  • Pouvoir dire non
  • Optimisme
  • Savoir bien évaluer ses propres accomplissements

Entourage

Votre environnement joue aussi un rôle important. Les personnes qui vous comprennent et vous soutiennent, à qui vous pouvez soumettre vos problèmes, ou simplement les personnes avec qui vous passez régulièrement un bon moment, peuvent vous aider à mieux faire face à des circonstances stressantes.

Vous voulez savoir quels facteurs à risque du stress ont déclenché chez vous des symptômes du stress ? Faites ici le test de stress gratuit pour en savoir plus sur votre niveau de stress.

Quels sont les effets du stress ?

Le stress a différents effets.Bien que le stress à petites doses ne soit pas dangereux, il peut mener à des effets très préjudiciables.

À mesure que vous êtes de plus en plus stressé, les symptômes peuvent devenir plus sérieux et augmenter. Il se peut ainsi que vous n’ayez eu aucun problème de mémoire au début, mais que vous commenciez à remarquer leur apparition. Les symptômes actuels peuvent aussi s’aggraver. Vous dormez encore moins, pouvez vous concentrer encore moins, ne pouvez plus prendre aucune décision, etc.

Vous n’êtes plus vous-même en cas de stress

Les gens me disent souvent qu’ils ne sont plus eux-mêmes. Ils ne savent plus bien quoi faire pour se défaire du stress, qui en outre influence souvent leur vie personnelle. Ils remarquent qu’ils répondent plus sèchement aux personnes qu’ils aiment alors qu’elles n’ont rien fait de mal. Les décisions prises ne ressemblent pas non plus aux décisions antérieures. Celui qui amait aller boire un verre avec des amis préfère à présent rester seul à la maison.

Burn-out et dépression ?

Le stress est aussi à la base d’autres problèmes. Pensons au burn-out et à la dépression. Le stress peut évoluer pathologiquement vers le burn-out. Après une période de mauvais sommeil et de stress prolongé, la fatigue augmente encore. On n’a donc plus aucune énergie.

Même la dépression peut découler du stress. Vous pouvez vous mettre à vous tracasser de plus en plus à propos de vous-même et commencer à vous sentir encore plus mal. L’humeur maussade et les crises de larmes peuvent aussi être des signes précurseurs de dépression. Il est donc indiqué de combattre le stress à temps.

Vous voulez savoir dans quelle mesure le stress a mené à d’autres symptômes ? Vous voulez savoir si vous risquez d’avoir des symptômes de dépression ? Faites ici le test de stress gratuit.

Que puis-je y faire ? Comment traiter votre stress ?

Il est nécessaire d’intervenir aussi tôt que possible en cas de stress. C’est-à-dire que, si vous ne changez rien à ces symptômes/causes, le stress peut évoluer vers des problèmes plus sérieux tels que le burn-out et la dépression. Plus vous tardez, plus vous êtes fatigué et plus les symptômes prennent une forme plus sérieuse. Il est donc essentiel de combattre votre stress activement en cherchant un traitement.

Le stress peut en fait provoquer un cercle vicieux dont vous ne pouvez sortir qu’en modifiant activement vos pensées et vos habitudes. Vous pouvez ainsi, par exemple, combattre votre stress en fonction du ‘modèle de la balance’ en allégeant le poids ou en augmentant vos moyens. En d’autres termes, vous diminuez le stress ou vous ajoutez des choses agréables à votre vie. Ce n’est là qu’une approche parmi d’autres pour traiter votre stress.

Le stress n’est pas toujours nocif et donc ne doit pas toujours être combattu. Si le stress vous encourage à réaliser vos rêves et vos objectifs et qu’il n’y fait pas obstacle, on parle alors de stress salutaire. Dans ce cas, vous pouvez aussi suivre un traitement du stress qui vous permettra d’apprendre de nouvelles choses sur la gestion du stress. Vous pouvez également apprendre comme canaliser le stress afin d’obtenir les résultats souhaités.

Le stress nocif ou un niveau de stress excessif doivent nécessairement être combattus. Comme on l’a mentionné plus tôt, les symptômes peuvent s’aggraver et exiger une aide plus longue et plus intensive. La plupart des symptômes du stress ne disparaissent pas par magie et nécessitent une lutte active.

Traiter le stress grâce à la thérapie ?

Un traitement du stress est souvent à la portée de tous et doit être suivi pendant plusieurs mois. Dans la plupart des cas, les premières séances avec un psychologue aident à réduire le stress. Les séances de thérapie de groupe peuvent aussi vous aider à mieux faire face au stress. Un thérapeute peut vous accompagner dans la lutte contre le stress et vous apprendre à identifier ce stress à temps. Vous êtes ainsi armé pour faire face à la réapparition du stress dans l’avenir.

Traiter le stress grâce aux médicaments ?

Il se peut, par exemple, que votre médecin vous prescrive des somnifères qui vous aideront à briser le cercle négatif du stress. Il faut souligner à ce sujet que les médicaments n’ont pas un effet à long terme et ne vous apprennent pas à mieux gérer le stress. Les médicaments sont donc souvent une solution à court terme, qui peut entraîner une dépendance.

Le self-help en ligne contre le stress ?

Nous avons développé le programme de self-help en ligne ‘Mes15Minutes.com’ afin de vous accompagner dans la lutte contre la dépression, le stress et le burn-out. Dans le cadre de ce programme, vous êtes accompagné quotidiennement grâce à des questions orientées vers les solutions, qui suscitent votre réflexion sur ce qui aide et ce qui n’aide pas. Dans une série de vidéos, nos médecins vous expliquent comment vous pouvez identifier le stress, le combattre, le résoudre et ensuite le dépasser.

Le programme vous envoie en outre un rapport hebdomadaire où figure votre évolution. Vous pouvez en discuter avec votre médecin de famille ou votre thérapeute. Celui-ci est ainsi tenu au courant de votre progression si vous le souhaitez.

Vous pouvez aussi inviter des membres de votre famille à vous soutenir à travers le programme. Nous leur enseignons comment vous soutenir. Nous les aidons à mieux vous comprendre. Vous n’êtes cependant pas obligé de les inviter. Vous pouvez aussi combattre le stress seul.

D’après les résultats, il apparaît que le stress diminue de 77 % dans le premier mois en cas d’utilisation de ‘Mes15Minutes.com’. Le programme peut donc proposer un traitement efficace contre le stress, qui vous aide depuis la maison.

Stress-reduction-3-weeks-FR-15Minutes4Me

Vous voulez tester votre niveau de stress personnel ? Vous voulez savoir si un traitement contre le stress vous serait bénéfique ? Faites donc ici notre test de stress gratuit.

Vous êtes stressé ? Vous cherchez un test de stress ?

Il est utile de tester de temps à autre votre stress. Il n’est à vrai dire pas toujours facile de distinguer le stress salutaire du stress nocif. Un test de stress peut vous y aider en vous révélant votre niveau de stress.

Nous tenons à souligner, à ce sujet, que si vous cherchez un test de stress sur Internet, ces résultats ne sont souvent pas corrects. Les psychologues et médecins utilisent des tests validés par la recherche de manière à mesurer le stress avec exactitude. Peu de tests disponibles sur Internet ou dans les magazines donnent cependant des résultats exacts. Il peut donc souvent arriver qu’ils vous donnent un résultat qui ne correspond pas du tout à votre niveau de stress.

Étant donné que ‘Mes15Minutes.com’ a été développé par des médecins et des psychologues, nous utilisons sur ce site un test validé. Pour commencer, vous pouvez faire notre test de stress gratuit. Ce test consiste en une vingtaine de questions. Après avoir répondu à la dernière d’entre elles, vous êtes amené à une page indiquant vos scores.

Met het online zelfhulpprogramma van "Mijn Kwartier" kan je
dagelijks burn-out, depressie, stress of angst aanpakken vanuit je zetel.
Onze oplossingsgerichte benadering doet
stress met gemiddeld 77% dalen na één maand*.


*Zoals blijkt uit de studie gepubliceerd in de Artsenkrant op 11 Sept. 2011