X Fermer

Prévenir la migraine

Aussi regrettable que ce soit, la migraine n’est pas guérissable. Il n’est pas impossible qu’une solution apparaisse dans les décennies à venir, mais il n’existe jusqu’à présent aucun traitement. Le traitement de la migraine consiste actuellement à prévenir les crises. De cette façon, la migraine peut avoir moins d’influence sur votre bien-être physique et psychologique. La prévention de la migraine est donc une clé essentielle du traitement.

Prévenir la migraine est aussi quelque chose que vous pouvez faire par vous-même. Il est utile d’en apprendre davantage auprès des médecins sur la façon dont la migraine se manifeste dans votre cas personnel. Mais quant à prévenir la migraine, vous n’avez pas toujours besoin d’un médecin. Il existe ainsi différentes choses que vous pouvez faire.

Prévenir soi-même la migraine : la première étape ?

Avant de penser à prévenir la migraine, il est évidemment nécessaire d’obtenir un diagnostic. Vous pouvez par exemple parfois avoir la migraine parce que vous souffrez d’une certaine maladie. Dans ce cas, vous ne vous débarrasserez pas de votre migraine tant que vous n’aurez pas combattu la maladie. La migraine est alors une manifestation indirecte de la maladie. On ne peut pas, dans ce cas, prévenir la migraine en se concentrant uniquement sur la migraine.

Une fois qu’un diagnostic a été établi, vous pouvez prévenir la migraine en apprenant davantage au sujet de la migraine. Savoir c’est pouvoir. Vous pouvez donc demander plus d’informations à votre médecin à propos de la migraine ou consulter les informations dispensées par les sites Internet de médecine. Bien que l’on ne connaisse pas tout à fait les causes de la migraine, il existe quelques trucs.

Prévenir soi-même la migraine : le journal de migraine ?

Il est également utile de tenir une sorte de journal. La prévention de la migraine peut reposer sur la connaissance des causes. De cette façon, vous pouvez combattre les causes et ainsi prévenir la migraine. Les facteurs déclencheurs sont différents pour chacun. C’est pourquoi il est nécessaire de tenir un journal. Au bout d’un certain temps, vous pourrez reconnaître des structures et dresser une liste de vos facteurs déclencheurs personnels. Dans votre journal, vous devriez consigner :

  • Ce que vous avez mangé aujourd’hui
  • Ce que vous avez fait aujourd’hui
  • L’heure de début de la crise migraineuse
  • Quelle sorte de douleur vous éprouvez durant la crise migraineuse
  • Combien de temps dure la crise migraineuse
  • Quels médicaments vous prenez
  • Quels facteurs de risque ont été observés aujourd’hui

Si vous faites cela pendant un mois ou deux, cela peut être votre arme de prévention de la migraine. Si votre migraine est provoquée par certains aliments, vous reconnaîtrez ce schéma en examinant ce que vous avez mangé les jours où vous avez eu la migraine. Dans ce cas, il est utile de dresser une liste diététique reprenant ce qu’il est préférable de ne pas manger. Si votre migraine vous affecte tous les mois quand vos règles apparaissent, vous pouvez l’anticiper. Vous pouvez, par exemple, à l’avenir, essayer de vous libérer autant que possible ces jours-là afin de vous reposer au lieu d’aller faire quelque chose avec des amis. Certaines personnes ont par exemple la migraine quand elles font trop de sport. On peut alors prévenir la migraine en ne faisant pas plus d’une heure d’exercice à la fois.

La maîtrise des facteurs de risque est donc une force. La prévention de la migraine repose sur la connaissance de nos facteurs de risque personnels et en leur bonne maîtrise. Si vous vous attelez à prévenir la migraine, vous remarquerez une amélioration de votre santé aussi bien psychologique que physique. Cela va cependant nécessiter du temps.

TESTEZ-VOUS