Facteurs de risque de la migraine ?

La migraine peut être déclenchée par un certain nombre de facteurs de risque de la migraine. Il n’est certainement pas inutile de connaître ces facteurs de risque afin de pouvoir les prendre en compte dans la vie de tous les jours. Il existe ainsi certains aliments qui peuvent déclencher une migraine. Dans ce cas, il est sage de suivre un régime particulier. Cela peut avoir une grande influence sur le nombre de vos crises migraineuses.

Comme puis-je tester mes propres facteurs de risque de la migraine ?

Vous pouvez découvrir ce qui, dans votre cas, déclenche la migraine en tenant un journal. Un journal peut mettre en lumière quels facteurs de risque sont liés à vos crises migraineuses. Dans ce journal, vous pouvez consigner si vous avez eu une crise au cours de la journée et noter quelques spécificités de votre crise. Celles-ci peuvent être, par exemple, le côté de la tête, l’avant ou l’arrière de la tête, etc. Vous pouvez ensuite dresser une liste des facteurs de risque de la migraine. L’idée est que vous puissiez y indiquer ce que vous avez fait au cours de la journée ou éventuellement mangé. Cela peut, à la longue, permettre de découvrir un schéma.

Les facteurs de risque sont-ils les mêmes chez tout le monde ?

Les facteurs de risque sont propres à chacun. Ce n’est pas parce qu’un autre à la migraine après avoir mangé des tomates que ce sera votre cas. Vous pouvez par exemple souffrir de migraine après avoir changé de rythme de sommeil. C’est pourquoi il est nécessaire de tenir un journal. Pour vous aider à rédiger ce journal, vous trouverez ci-dessous une liste de facteurs de risque de la migraine.

Changements dans votre environnement ?

Certains changements dans votre environnement peuvent être considérés comme des facteurs de risque de la migraine. Vous trouverez ci-dessous une liste des changements dans votre environnement qui peuvent entraîner une migraine :

  • Changement de temps
  • Changement d’organisation quotidienne
  • Sauter un repas
  • Changement du rythme de sommeil

Stimulations sensorielles ?

Outre ces changements dans votre environnement, il existe des stimulations qui constituent des facteurs de risque de la migraine. Vous trouverez ci-dessous une liste des stimulations sensorielles qui peuvent entrainer une migraine :

  • Lumière forte
  • Odeurs qui dérangent
  • Bruits forts

Stress ?

Le stress est un facteur de risque de la migraine bien connu. Le stress joue en général un grand rôle dans l’apparition de la migraine. Vous trouverez ci-dessous une liste des situations stressantes qui peuvent entraîner une migraine :

  • Périodes d’activité intense, aussi bien d’activité physique que d’activité mentale
  • Périodes de repos après des périodes intensives
  • Événements bouleversants
  • Crises

Fluctuations hormonales ?

Les hormones sont, avec les facteurs de risque qui précèdent, de grands fauteurs de troubles. Vous trouverez ci-dessous une liste des façons dont les fluctuations hormonales peuvent déclencher la migraine :

  • Menstruations
  • Ovulation
  • Jours sans prise alors qu’on prend la pilule. Il peut arriver que, les jours où vous devez prendre la pilule, un mal de tête ou une migraine survienne ; parfois il se peut que le mal de tête ou la migraine survienne les jours sans pilule.

Facteurs de risque de la migraine : alimentation ?

Il existe différents aliments qui peuvent déclencher la migraine et aggraver une crise. Vous trouverez donc ci-dessous une liste des aliments qui sont considérés comme des facteurs de risque de la migraine :

  • En général, le vin rouge et les produits alcooliques rouges sont plus dangereux que le vin blanc et les produits alcooliques blancs. Les produits suivants sont connus comme facteurs de risque de la migraine : vin, Chianti, dérivés du vin rouge, Champagne, Sherry, bière. La bière et le vin blanc peuvent être tolérés, dans des quantités limitées.
  • Chocolat
  • Banane
  • Pulpe des agrumes. Le jus ne pose pas de problème en quantité limitée
  • Noix
  • Oignons
  • Champignons
  • Tomates
  • Hareng saur et au vinaigre
  • Sortes de fromage. Il s’agit ici principalement des fromages fermentés et vieux. Le fromage blanc et le fromage fondu ne posent généralement pas de problème. Le fromage hollandais jeune peut même être assimilé en quantité limitée.
  • Plats chinois contenant du glutamate monosodique, sorte d’aromatisant.
  • Produits frits contenant du glutamate monosodique
  • Dérivés de viande contenant des nitrites, tels les hot-dogs et la charcuterie
  • Produits lights contenant de l’aspartame

Différences intrapersonnelle en matière de facteurs de risque de la migraine ?

Il se peut que les facteurs de risque de la migraine ne n’entraînent pas toujours les mêmes effets. Il y a donc des différences intrapersonnelles. Il est par exemple possible que, lorsque vous mangez des tomates en vacances, vous n’en souffriez pas, mais que ce soit le cas pendant une période stressante. C’est donc une combinaison de facteurs de risque de la migraine qui est la cause. En outre, il y a aussi une différence entre les personnes souffrant de migraine avec aura et sans aura. En général, les patients avec aura ont moins de problèmes avec les aliments que ceux sans aura.