Causes de la fatigue ?

Les causes de la fatigue peuvent nettement varier entre elles. Toutes les fatigues n’ont donc pas la même cause. En fonction des causes de la fatigue, il existe également divers traitements contre la fatigue. Découvrez-en davantage ici sur les différentes causes de la fatigue.

Causes de la fatigue psychiques ?

D’après le professeur Cogan, les causes de la fatigue psychiques représentent 80 % des causes de la fatigue. Seulement 20 % découlent donc de causes autres que des problèmes psychiques ou des sources de stress. Il s’agit d’un chiffre très élevé. Parmi les causes de la fatigue psychiques, figurent des problèmes tels que le stress, la dépression et même l’anxiété. Il se peut donc que vous soyez fatigué parce que vous éprouvez trop de stress depuis déjà longtemps.

Dans 80 % des cas, vous pouvez combattre les causes de la fatigue en procédant à un changement mental. Il est parfois difficile aux gens d’entendre que la fatigue a des facteurs psychiques, car la façon de combattre ces causes n’est pas toujours claire. Bien que les gens se rendent souvent chez le médecin, il règne encore un tabou autour des psychologues et de l’idée de chercher de l’aide pour un problème mental. Les causes de la fatigue psychiques semblent aussi plus difficiles à combattre que les causes de la fatigue physiques. Cela exige souvent un certain processus, que la personne atteinte de fatigue doit suivre.

En raison du tabou autour des causes de la fatigue psychiques, les gens ne franchissent souvent pas le pas vers l’aide. Beaucoup de gens ressentent les problèmes psychiques comme une sorte d’échec ou nient la gravité du problème.

Êtes-vous faible si vous êtes victime de causes de la fatigue psychiques ?

C’est une question que beaucoup de monde se pose. Ces personnes pensent aussi souvent qu’elles sont plus faibles que les autres, sous prétexte qu’elles doivent faire face à des causes de la fatigue psychiques.

Les problèmes et les causes de la fatigue psychiques n’ont rien à voir avec la faiblesse. Par exemple, si vous croulez depuis des mois sous le poids d’une charge de travail interminable, êtes-vous pour autant faible ? Mais ce collègue ne semble pas souffrir. Cela signifie donc que je suis plus faible que mon collègue. Non, tout cela est faux. Chaque être humain vit ses expériences d’une façon qui lui est propre. De ce fait, chacun réagit différemment face à une même situation. Parfois, une réaction à une situation perturbante est quelque peu plus saine que l’autre. Il se peut ainsi que votre collègue soit aussi stressé au travail, mais qu’il aille tous les soirs boire un verre avec des amis. De cette façon, votre collègue peut éliminer son stress. Vous, par contre, vous choisissez de travailler davantage dans l’espoir de pouvoir venir à bout de votre tâche. Malgré vos efforts, de plus en plus de travail arrive, car vous ne mettez pas assez le holà. Les risques que vous aboutissiez à un burn-out après quelques mois sont plus élevés que pour votre collègue qui se détend tous les soirs et risque ainsi moins le burn-out.

Dans l’exemple précédent, les constantes heures supplémentaires n’ont pas été salutaires pour votre esprit ni pour votre corps. Votre réaction n’a rien à voir avec de la faiblesse, mais plutôt avec le surmenage de votre esprit. Les heures supplémentaires ont donc été une réaction nocive qui, au bout du compte, a déclenché un burn-out. Il se peut fort bien que, si votre collègue avait fait de même, il/elle serait aussi tombé en burn-out. Cela n’a donc rien à voir avec de la faiblesse, mais plutôt avec le choix d’une réaction salutaire.

Un autre exemple : les sportifs de haut niveau. On entend souvent qu’ils se font des blessures. Mais c’est étrange. Ils devraient être en excellente santé puisqu’ils font plus de sport que vous. Et vous n’avez pas de blessures. Je peux probablement répondre facilement : oui, mais cela vient du fait que leur corps a été trop sollicité et surmené. Il serait étrange de dire que le corps d’un sportif de haut niveau est plus faible que le vôtre, n’est-ce pas ? C’est ainsi que fonctionnent aussi votre esprit et votre cerveau. Si vous les sollicitez trop à travers un stress constant ou d’éventuels sentiments dépressifs, vous encourez davantage la fatigue. C’est pourquoi vous n’êtes pas plus faible, mais vous vous épuisez simplement davantage en raison d’habitudes nocives.

Chercher de l’aide en cas de causes de la fatigue psychiques ?

Il est donc nécessaire de chercher de l’aide aussi rapidement que possible en cas de causes de la fatigue psychiques. De cette façon, vous pouvez freiner la gravité et les effets des causes de la fatigue. Plus longtemps vous attendez, plus de temps vous aurez besoin pour combattre les causes de la fatigue.

‘Mes15Minutes.com’ est un programme de self-help en ligne qui vous aide à combattre les causes de la fatigue physiques. Selon une étude récente, le participant moyen de ‘Mes15Minutes.com’ est débarrassé de son stress après 3 semaines.

Causes de la fatigue physiques ?

Outre les causes de la fatigue psychiques, il existe aussi des causes de la fatigue physiques. Vous pouvez également éprouver une fatigue durable en raison, par exemple, d’une maladie. Vous trouverez ci-dessous une liste des éventuelles causes de la fatigue physiques. Ce genre de causes de la fatigue représente selon le professeur Cogan les 20 % restants des causes de la fatigue.

  • Infections virales ou infections bactériennes telles que l’hépatite
  • Problèmes métaboliques et troubles endocriniens tels que le diabète
  • Affections oncologiques ou hématologiques telles que l’anémie
  • Maladies cardiaques et pulmonaires telles que l’asthme
  • Affections neurologiques et musculaires telles que la sclérose en plaques