X Fermer

Diagnostic de dépression ?

Un diagnostic est souvent important pour avoir accès à une certaine thérapie ou éventuellement obtenir le remboursement de certains médicaments. La philosophie propose diverses méthodes qui ont décrit en quoi consistait un diagnostic de dépression. Le DSM décrit un diagnostic de dépression comme suit :

  • Au moins cinq symptômes de la dépressiondoivent être observés.
  • Ces symptômes doivent être observés pendant au moins deux semaines.
  • Les symptômes doivent causer une souffrance considérable dans votre vie.
  • Les symptômes de la dépression ne peuvent être attribuables à une affection médicale, à un deuil ou à une addiction. De même, on ne peut parler de dépressions si les symptômes sont une conséquence de l’une des situations ci-dessus.

Selon le DSM, telles sont les lignes directrices selon lesquelles on peut reconnaître une dépression et donc l’établir. Pour vous aider à comprendre ce que chacune de ces lignes directrices signifie exactement, nous allons décrire chacune d’entre elles et en donner des exemples.

Diagnostic de dépression ? Symptômes observés pendant au moins deux semaines ?

Une dépression et ses symptômes de la dépression ne peuvent se résoudre tout simplement. Pour pouvoir parler d’un diagnostic de dépression, il doit apparaître qu’on ne peut pas se débarrasser des symptômes et du sentiment de déprime. Tout ce que vous faites semble vain. Comme vous pouvez vous en partie dépressif ou déprimé, il existe une grande différence entre les deux situations. Si vous vous sentez déprimé, ce sentiment ne va pas vous submerger ni vous consumer. Si vous êtes dépressif, vous n’êtes plus capable de rire dans les bons moments. Vous êtes constamment dépité. Cela va aussi vous consumer car tous les domaines de votre vie vont en subir l’influence.

En cas de diagnostic de dépression, vous n’avez plus le sentiment de pouvoir changer quoi que ce soit aux symptômes et au sentiment de déprime. Vous voulez que ça cesse, mais vous ne savez pas quoi faire. Il se peut que vous ne croyiez plus en vos propres capacités, d’où les symptômes de la dépression s’aggravent.

Au bout d’un petit temps, il ne vous reste plus qu’un sentiment négatif de tristesse. La dépression va avoir de plus en plus d’influence sur les événements du quotidien.

Si l’on diagnostique chez vous la dépression, vous observez que votre dépression est une sorte d’obstacle à votre vie. Vous avez le sentiment de ne plus pouvoir faire vos propres choix. Votre dépression diagnostiquée fait que vous n’avez souvent plus l’énergie de mener votre vie normale. Vous allez de ce fait généralement vous sentir rejeté ou sous pression.

Diagnostic de dépression ? Votre souffrance est-elle considérable ?

D’après le DSM, il doit être question d’une souffrance considérable pour que l’on puisse parler d’un diagnostic de dépression. Cela signifie que votre dépression diagnostiquée constitue une sorte d’obstacle à votre vie de tous les jours. Vous n’avez plus l’énergie de mener la vie que vous aviez ou voudriez avoir. Vous allez par exemple n’avoir aucune énergie pour aller faire du sport. À ce moment, votre cerveau vous dit que vous avez besoin de repos. Mais vous n’allez pourtant pas pouvoir vous en donner car, dans bien des cas, vous allez commencer à vous tracasser.

Nous allons donner ici de brefs exemples d’activités du quotidien que vous aimiez faire et qui peuvent être influencées par une dépression diagnostiquée. La souffrance considérable peut donc opérer sur les activités suivantes :

  • Travail
  • Faire la cuisine
  • Faire ses courses
  • Aller au tennis
  • Aller boire un verre avec des amis
  • Aller à l’anniversaire d’un membre de la famille
  • Allez se promener avec le chien

S’il est question d’un diagnostic de dépression, vous n’avez souvent plus l’énergie mentale d’entreprendre les activités ci-dessus.

Pour pouvoir parler d’une souffrance considérable, le DSM dit aussi que cette souffrance considérable doit affecter divers domaines de la vie. Par domaines de la vie, on entend par exemple ce qui suit :

  • Votre travail
  • La vie de famille
  • Les hobbys ou activités de temps libre
  • L’école
  • Les amis
  • La famille

Pour pouvoir parler d’un diagnostic de dépression, votre dépression devra donc avoir une influence sur plusieurs de ces domaines de la vie. Vous pouvez par exemple ne plus pratiquer votre hobby et ne plus avoir envie d’aller aux réunions de famille. Vous allez ainsi vous isoler et vous immobiliser, et de ce fait ne rien faire de préférence de toute la journée. Votre corps a la sensation d’être surmené car vous êtes constamment en train de vous tracasser.

Souffrance considérable avec moins de 5 symptômes de la dépression ?

Pouvez-vous également éprouver une souffrance considérable sans remplir le critère des 5 symptômes au moins du diagnostic de dépression ? Certainement, car il ne s’agit là que d’une ligne directrice permettant de parler d’un diagnostic de dépression. Ce n’est pas parce que vous ne remplissez pas les critères d’un diagnostic de dépression qu’il n’est pas question d’une souffrance considérable.

Que, grâce à cet article, vous décidiez à présent de chercher un diagnostic de dépression ou pas, sachez qu’il est aussi utile de se représenter dans quelle mesure votre souffrance est considérable. Les lignes directrices ci-dessus ont été fournies pour pouvoir poser un diagnostic médical, mais elles ne doivent pas vous empêcher de rechercher de l’aide contre votre souffrance. Même sans disposer d’un diagnostic officiel de dépression, vous pouvez chercher de l’aide pour combattre votre souffrance.

Dans de nombreuses formes contemporaines de thérapie, il n’est plus si important de disposer ou non d’un diagnostic de dépression. Il existe même des formes de thérapie qui s’appuient uniquement sur ce qui vous aide et non plus sur l’établissement ou non d’un diagnostic de dépression.

Diagnostic de dépression ? Les symptômes ne peuvent être attribuables à une affection médicale, un deuil ou une addiction ?

Le DSM applique ces règles d’exclusion du diagnostic de dépression pour rechercher les causes des symptômes de la dépression. Les symptômes de la dépression peuvent en effet apparaître en cas d’addiction, de deuil ou même lors de la prise de certains médicaments. Les symptômes de la dépression peuvent par exemple apparaître lors des formes suivantes d’addiction :

  • Drogues
  • Alcool
  • Cigarettes

On ne peut pas parler de diagnostic de dépression dans ces cas car les symptômes de la dépression ont une cause initiale autre que la dépression. Un diagnostic de dépression est par exemple exclu en cas de deuil parce que les symptômes de la dépression relèvent naturellement d’un processus de deuil. Dans ce cas, on ne peut parler officiellement d’un diagnostic de dépression.

Les causes physiques doivent aussi toujours être exclues en cas de diagnostic de dépression, parce qu’on ne peut rechercher les causes dans l’esprit si elles sont en fin de compte physiques. Nous voulons dire par là que des maladies physiques ou des médicaments peuvent entraîner ou stimuler des symptômes de la dépression. Dans ce cas, on ne peut démarrer aucun traitement sur base d’un diagnostic de dépression mais sur base de causes physiques.

Cette distinction est-elle importante ?

Non. Le DSM applique cette distinction pour savoir quand il est question d’un diagnostic de dépression et quand d’autres causes sont en jeu. Cela peut cependant n’avoir aucune influence sur votre envie d’entreprendre une thérapie et la motivation à contacter un thérapeute. Tout comme dans le cas de la souffrance considérable, un diagnostic de dépression n’est pas nécessaire pour lutter contre la souffrance et ses symptômes.

Diagnostic de dépression : le test de dépression ?

Vous voulez savoir de quels symptômes de la dépression vous souffrez et dans quelle mesure vous éprouvez une souffrance considérable ? Faites alors ici notre test de dépression gratuit pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire pour combattre vos symptômes.

Diagnostic de dépression ?

Un diagnostic est souvent important pour avoir accès à une certaine thérapie ou éventuellement obtenir le remboursement de certains médicaments. La philosophie propose diverses méthodes qui ont décrit en quoi consistait un diagnostic de dépression. Le DSM décrit un diagnostic de dépression comme suit :

  • Au moins cinq symptômes de la dépressiondoivent être observés.
  • Ces symptômes doivent être observés pendant au moins deux semaines.
  • Les symptômes doivent causer une souffrance considérable dans votre vie.
  • Les symptômes de la dépression ne peuvent être attribuables à une affection médicale, à un deuil ou à une addiction. De même, on ne peut parler de dépressions si les symptômes sont une conséquence de l’une des situations ci-dessus.

Selon le DSM, telles sont les lignes directrices selon lesquelles on peut reconnaître une dépression et donc l’établir. Pour vous aider à comprendre ce que chacune de ces lignes directrices signifie exactement, nous allons décrire chacune d’entre elles et en donner des exemples.

Diagnostic de dépression ? Symptômes observés pendant au moins deux semaines ?

Une dépression et ses symptômes de la dépression ne peuvent se résoudre tout simplement. Pour pouvoir parler d’un diagnostic de dépression, il doit apparaître qu’on ne peut pas se débarrasser des symptômes et du sentiment de déprime. Tout ce que vous faites semble vain. Comme vous pouvez vous en partie dépressif ou déprimé, il existe une grande différence entre les deux situations. Si vous vous sentez déprimé, ce sentiment ne va pas vous submerger ni vous consumer. Si vous êtes dépressif, vous n’êtes plus capable de rire dans les bons moments. Vous êtes constamment dépité. Cela va aussi vous consumer car tous les domaines de votre vie vont en subir l’influence.

En cas de diagnostic de dépression, vous n’avez plus le sentiment de pouvoir changer quoi que ce soit aux symptômes et au sentiment de déprime. Vous voulez que ça cesse, mais vous ne savez pas quoi faire. Il se peut que vous ne croyiez plus en vos propres capacités, d’où les symptômes de la dépression s’aggravent.

Au bout d’un petit temps, il ne vous reste plus qu’un sentiment négatif de tristesse. La dépression va avoir de plus en plus d’influence sur les événements du quotidien.

Si l’on diagnostique chez vous la dépression, vous observez que votre dépression est une sorte d’obstacle à votre vie. Vous avez le sentiment de ne plus pouvoir faire vos propres choix. Votre dépression diagnostiquée fait que vous n’avez souvent plus l’énergie de mener votre vie normale. Vous allez de ce fait généralement vous sentir rejeté ou sous pression.

Diagnostic de dépression ? Votre souffrance est-elle considérable ?

D’après le DSM, il doit être question d’une souffrance considérable pour que l’on puisse parler d’un diagnostic de dépression. Cela signifie que votre dépression diagnostiquée constitue une sorte d’obstacle à votre vie de tous les jours. Vous n’avez plus l’énergie de mener la vie que vous aviez ou voudriez avoir. Vous allez par exemple n’avoir aucune énergie pour aller faire du sport. À ce moment, votre cerveau vous dit que vous avez besoin de repos. Mais vous n’allez pourtant pas pouvoir vous en donner car, dans bien des cas, vous allez commencer à vous tracasser.

Nous allons donner ici de brefs exemples d’activités du quotidien que vous aimiez faire et qui peuvent être influencées par une dépression diagnostiquée. La souffrance considérable peut donc opérer sur les activités suivantes :

  • Travail
  • Faire la cuisine
  • Faire ses courses
  • Aller au tennis
  • Aller boire un verre avec des amis
  • Aller à l’anniversaire d’un membre de la famille
  • Allez se promener avec le chien

S’il est question d’un diagnostic de dépression, vous n’avez souvent plus l’énergie mentale d’entreprendre les activités ci-dessus.

Pour pouvoir parler d’une souffrance considérable, le DSM dit aussi que cette souffrance considérable doit affecter divers domaines de la vie. Par domaines de la vie, on entend par exemple ce qui suit :

  • Votre travail
  • La vie de famille
  • Les hobbys ou activités de temps libre
  • L’école
  • Les amis
  • La famille

Pour pouvoir parler d’un diagnostic de dépression, votre dépression devra donc avoir une influence sur plusieurs de ces domaines de la vie. Vous pouvez par exemple ne plus pratiquer votre hobby et ne plus avoir envie d’aller aux réunions de famille. Vous allez ainsi vous isoler et vous immobiliser, et de ce fait ne rien faire de préférence de toute la journée. Votre corps a la sensation d’être surmené car vous êtes constamment en train de vous tracasser.

Souffrance considérable avec moins de 5 symptômes de la dépression ?

Pouvez-vous également éprouver une souffrance considérable sans remplir le critère des 5 symptômes au moins du diagnostic de dépression ? Certainement, car il ne s’agit là que d’une ligne directrice permettant de parler d’un diagnostic de dépression. Ce n’est pas parce que vous ne remplissez pas les critères d’un diagnostic de dépression qu’il n’est pas question d’une souffrance considérable.

Que, grâce à cet article, vous décidiez à présent de chercher un diagnostic de dépression ou pas, sachez qu’il est aussi utile de se représenter dans quelle mesure votre souffrance est considérable. Les lignes directrices ci-dessus ont été fournies pour pouvoir poser un diagnostic médical, mais elles ne doivent pas vous empêcher de rechercher de l’aide contre votre souffrance. Même sans disposer d’un diagnostic officiel de dépression, vous pouvez chercher de l’aide pour combattre votre souffrance.

Dans de nombreuses formes contemporaines de thérapie, il n’est plus si important de disposer ou non d’un diagnostic de dépression. Il existe même des formes de thérapie qui s’appuient uniquement sur ce qui vous aide et non plus sur l’établissement ou non d’un diagnostic de dépression.

Diagnostic de dépression ? Les symptômes ne peuvent être attribuables à une affection médicale, un deuil ou une addiction ?

Le DSM applique ces règles d’exclusion du diagnostic de dépression pour rechercher les causes des symptômes de la dépression. Les symptômes de la dépression peuvent en effet apparaître en cas d’addiction, de deuil ou même lors de la prise de certains médicaments. Les symptômes de la dépression peuvent par exemple apparaître lors des formes suivantes d’addiction :

  • Drogues
  • Alcool
  • Cigarettes

On ne peut pas parler de diagnostic de dépression dans ces cas car les symptômes de la dépression ont une cause initiale autre que la dépression. Un diagnostic de dépression est par exemple exclu en cas de deuil parce que les symptômes de la dépression relèvent naturellement d’un processus de deuil. Dans ce cas, on ne peut parler officiellement d’un diagnostic de dépression.

Les causes physiques doivent aussi toujours être exclues en cas de diagnostic de dépression, parce qu’on ne peut rechercher les causes dans l’esprit si elles sont en fin de compte physiques. Nous voulons dire par là que des maladies physiques ou des médicaments peuvent entraîner ou stimuler des symptômes de la dépression. Dans ce cas, on ne peut démarrer aucun traitement sur base d’un diagnostic de dépression mais sur base de causes physiques.

Cette distinction est-elle importante ?

Non. Le DSM applique cette distinction pour savoir quand il est question d’un diagnostic de dépression et quand d’autres causes sont en jeu. Cela peut cependant n’avoir aucune influence sur votre envie d’entreprendre une thérapie et la motivation à contacter un thérapeute. Tout comme dans le cas de la souffrance considérable, un diagnostic de dépression n’est pas nécessaire pour lutter contre la souffrance et ses symptômes.

Diagnostic de dépression : le test de dépression ?

Vous voulez savoir de quels symptômes de la dépression vous souffrez et dans quelle mesure vous éprouvez une souffrance considérable ? Faites alors ici notre test de dépression gratuit pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire pour combattre vos symptômes.

TESTEZ-VOUS