X Fermer

Types de burn-out ?

Tout comme pour les causes du burn-out, on ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac. Il existe à vrai dire différents types de burn-out. Le burn-out se manifeste différemment chez ces personnes. Vous pouvez, si vous le souhaitez, examiner de quel type de burn-out vous souffrez grâce aux descriptions suivantes.

Types de burn-out : l’employé dévoué

L’un des types de burn-out les mieux connus est celui aussi appelé l’employé dévoué (Iacovides, Fountoulakis, Kaprinis et Kaprinis, 2003). Dans le cadre de ce type de burn-out, on observe que la personne se met à travailler beaucoup pour faire face à tout. C’est souvent lié à un retard de travail que l’employé dévoué résout en se mettant à travailler plus dur.

Si vous appartenez à cette catégorie de burn-out, cela signifie que vous avez des difficultés avec votre façon de faire face et à poser vos limites. Il se fait que vous ne pouvez plus être aussi efficace en cas de burn-out. Si vous décidez alors de travailler plus difficile, cela est encore moins utile, voire pas du tout, car vous allez à peine pouvoir avancer. En outre, ces personnes ne peuvent jamais dire non. Dès lors, bien qu’elles aient trop de travail, elles en acceptent encore plus, car elles ne veulent décevoir personne. Vous y arriviez encore, mais plus maintenant.

Si vous souffrez d’un burn-out de ce type, vous allez lentement remarquer que vous commencez à vous épuiser. Vous êtes de plus en plus fatigué et épuisé. Bien que vous remarquiez peut-être que des changements sont nécessaires, vous continuez à tirer sur la corde. Si vous ne modifiez pas vos habitudes après votre burn-out, le risque est élevé, dans cette catégorie de burn-out, que vous fassiez une rechute.

Types de burn-out : l’employé “trop concerné”

La deuxième catégorie des types de burn-out est l’employé “trop concerné” (Iacovides, Fountoulakis, Kaprinis et Kaprinis, 2003). Si vous vous trouvez dans cette catégorie de burn-out, vous allez probablement vous consacrer entièrement à votre travail, car cela vous donne satisfaction au plus haut point. Les victimes de ce type de burn-out ont tendance à se consacrer complètement à leur travail car elles trouvent moins de satisfaction en dehors du travail.

Si vous éprouvez ce type de burn-out, il y a de fortes chances pour que vous cherchiez à satisfaire tout le monde. Cela se base souvent sur des valeurs des anciennes générations, où on devait souvent dire oui à tout ce que les gens vous demandaient. Il était impoli de refuser quelque chose ou de dire que l’on ne voulait pas faire quelque chose.

En se chargeant de plus en plus, on commence à remarquer, au bout d’un moment, que cela devient de trop et que l’on ne peut plus satisfaire à toutes les demandes. Les personnes appartenant à cette catégorie des types de burn-out trouvent cela ennuyeux, car c’est pour elles comme si elles ne pouvaient pas tenir leurs promesses. Mais comme elles continuent sans cesse de se rajouter du travail, il se peut qu’elles n’aient finalement plus le temps et doivent rompre leurs promesses. Elles se sentent alors très coupables et sont souvent très déçues d’elles-mêmes.

Types de burn-out : l’employé autoritaire

L’employé autoritaire est la dernière catégorie des types de burn-out (Iacovides, Fountoulakis, Kaprinis et Kaprinis, 2003). Si vous souffrez de ce type de burn-out, vous avez alors l’impression que personne ne peut faire le travail aussi bien que vous (Iacovides, Fountoulakis, Kaprinis et Kaprinis, 2003). Ces personnes ne veulent déléguer de travail à personne et préfèrent tout faire elles-mêmes. Elles sont ainsi assurées que tout est bien fait.

Outre que les personnes souffrant de cette catégorie des types de burn-out veulent tout faire elles-mêmes, elles sont en général perfectionnistes. Cela signifie que non seulement elles font tout elles-mêmes, mais aussi qu’elles feront en sorte que tout soit parfait en tout point. Elles vérifient tout trois fois et ne sont pas satisfaites d’un résultat moyen. Chaque petite partie du travail qu’elles effectuent doit être de première qualité.

Cela peut être précieux dans certaines situations, mais pas en toute situation. Si vous appartenez à cette catégorie des types de burn-out, il est nécessaire d’apprendre quand le perfectionnisme a vraiment une utilité et quand vous vous mettez dans une position périlleuse dans votre travail de par votre perfectionnisme. Le perfectionnisme vous empêche en vérité de venir à bout de beaucoup de travail, par quoi on éprouve souvent du stress et éventuellement de la dépression.

TESTEZ-VOUS