Diagnostic de burn-out ?

Un diagnostic de burn-out peut vous aider à prendre des mesures supplémentaires. Les gens sont souvent soulagés et confus quand ils entendent qu’on leur a diagnostiqué un burn-out. Ils remarquaient depuis un moment que quelque chose se passait, mais ils ne savaient pas ce que c’était exactement. D’un autre côté, les gens sont souvent confus ou troublés par le diagnostic de burn-out, car cela prend du temps pour l’assimiler. Bien qu’on parle de plus en plus de burn-out, le diagnostic de burn-out n’est pas encore parfaitement accepté socialement. Ce n’est même pas toujours facile de parler du diagnostic de burn-out dans tous les environnements.

Par-dessus tout, il est nécessaire, une fois reçu votre diagnostic de burn-out de prendre des mesures spécifiques qui vous aideront dans le traitement de votre diagnostic de burn-out. Tout comme les autres maladies mentales, un diagnostic de burn-out exige une lutte active, car les symptômes ne disparaissent le plus souvent pas comme ça. L’établissement d’un diagnostic de burn-out est à vrai dire lié à certaines habitudes que vous avez. Le traitement de ce diagnostic de burn-out va ensuite impliquer que vous changiez vos habitudes.

En quoi consiste un diagnostic de burn-out ?

Un diagnostic de burn-out est en général posé par votre médecin traitant. Bien qu’un diagnostic de burn-out ne soit pas considéré dans le DSM comme une maladie distincte, l’étude de Verschuren et al. (2011) a indiqué des lignes directrices à établir pour poser un diagnostic de burn-out.

D’après cette étude, on peut parler d’un diagnostic de burn-out si l’on remplit les critères suivants :

  1. Vous éprouvez un sentiment de surmenage
  2. Les troubles durent depuis plus de 6 mois
  3. Vous vous sentez fatigué et épuisé la majeure partie de la journée. Ces sensations prédominent.

En quoi consiste le surmenage ?

Comme vous pouvez le lire ci-dessus, une condition pour pouvoir parler d’un diagnostic de burn-out est d’éprouver un sentiment de surmenage. Mais en quoi consiste exactement le surmenage ? Nous dressons ci-dessous une liste des caractéristiques du surmenage (Verschuren et al., 2011) :

A. Pour pouvoir parler d’un sentiment de surmenage, vous devez éprouver au moins 3 des symptômes de surmenage suivants :

  • Fatigue
  • Troubles du sommeil
  • Irritabilité
  • Vous ne supportez plus l’agitation ou le bruit
  • Vos émotions fluctuent
  • Vous vous tracassez souvent
  • Vous vous sentez stressé
  • Vous éprouvez des troubles de la concentration et des troubles de la mémoire

B. Vous vous sentez comme si vous aviez perdu le contrôle ou étiez impuissant. Ces sentiments sont une réaction à l’impossibilité de continuer à faire face au stress de la vie quotidienne. Votre charge de stress a dépassé la limite.

C. Vous éprouvez une souffrance significative dans différents domaines de votre vie (aussi bien professionnelle que sociale).

D. Le stress, la perte de contrôle et la souffrance ne sont pas seulement les conséquences d’une maladie psychiatrique.

Testez vos symptômes de burn-out !

Vous aimeriez savoir dans quelle mesure vous risquez un diagnostic de burn-out et dans quelle mesure les symptômes de burn-out influencent votre fonctionnement quotidien ? Faites ici le test de burn-out gratuit en ligne.