Que fait la thérapie cognitivo-comportementale dans le traitement du stress ?

23 December, 2016

La thérapie cognitivo-comportementale a été développée par le psychologue Aaron Beck, et vers la même époque, le psychologue Albert Ellis a développé une méthode semblable sous le nom de thérapie comportementale rationnelle-émotive (Rational Emotive Behaviour Therapy of REBT). Cette dernière est aussi appelée RET ou thérapie rationnelle-émotive. La thérapie cognitivo-comportementale est aussi abrégée en anglais CBT pour Cognitive Behaviour Therapy.

Qu’est-ce que la thérapie cognitivo-comportementale ?

La thérapie cognitivo-comportementale part du principe que la plupart des problèmes psychologiques sont causés par les ‘pensées’ des gens. En résumé : ce que vous pensez cause ce que vous faites ou ressentez. C’est évidemment un peu exagéré, mais, dans les grandes lignes, c’est juste. Ce que pensent les gens va largement influencer leurs comportements et leurs sentiments. Et l’avantage de cette approche est que les pensées sont plus faciles à influencer que les comportements ou les sentiments, et que cela est plus sûr que l’administration d’une médication. Dans un certain sens, donc, on peut dire qu’il est préférable, dans la plupart des cas, de se demander si l’on peut résoudre un problème en combattant les pensées qui l’ont causé.

On sait d’ailleurs à quoi peuvent mener les pensées fanatiques : guerres, terrorisme et bien d’autres drames de la société sont causés par les pensées négatives des gens.

Comment la thérapie cognitivo-comportementale traite-t-elle le stress ?

Nous savons que la majeure partie du stress négatif est déclenchée par des pensées négatives. Cela vaut aussi bien pour d’autres causes que pour les causes de stress. Ceci étant, la présence ou l’absence de pensées négatives font la différence entre l’apparition ou non de stress négatif. Dès lors, même lors de maladies objectives telles que la migraine ou l’épilepsie, nous savons en médecine que la présence de pensées négatives ou de stress négatif peuvent déterminer si vous allez avoir une crise aujourd’hui ou non.

La méthode de la thérapie cognitivo-comportementale consiste donc à se poser la question à chaque événement stressant : ‘Qu’est-ce qui vient de me passer par la tête ?’ Une fois que vous avez trouvé cette pensée, vous pouvez vous demander s’il s’agit en effet d’une pensée négative (c’est le plus souvent le cas). Si ça l’est, vous pouvez – avec l’aide de votre médecin, thérapeute ou programme d’auto-assistance ou non – vous demander quelle pensée plus positive pourrait être aussi vraie. Vous recherchez donc une pensée positive qui a autant de chances d’être vraie que la précédente pensée négative.

Dès que vous aurez trouvé cette pensée positive, vous pourrez choisir avec votre accompagnateur une méthode d’apprentissage plus vigoureuse afin qu’elle reste gravée dans votre mémoire jusqu’à devenir une habitude spontanée. Vous pouvez vous faire accompagner dans ce processus d’un médecin ou d’un psychologue qui a reçu une formation thérapeutique ou en vous inscrivant à notre programme d’auto-assistance en ligne.

Test pour vous évaluer

Vous voulez savoir dans quelle mesure le stress, les tensions, l’anxiété ou même les sentiments dépressifs jouent un rôle dans votre vie, vous pouvez alors passer un simple test de 21 petites questions.

Dr Paul Koeck

Tags:
Date: December 23, 2016, Author: Dr. Paul Koeck.