Trouble panique?

Un trouble panique est une forme d’anxiété, dans le cadre de laquelle la personne en question peut éprouver inopinément une crise d’angoisse. Il s’agit en général d’une expérience intense car la crise d’angoisse peut être si sérieuse que vous disparaissez du monde. Vous n’avez plus l’impression d’avoir le contrôle de votre propre corps et pouvez même ressentir que vous êtes pour ainsi dire un étranger regardant votre propre corps.

Une crise d’angoisse peut donc avoir un gros impact sur votre vie car ces personnes sont en général constamment angoissées d’avoir une nouvelle crise d’angoisse. Une autre forme de cette crise d’angoisse est la crise de panique. Beaucoup de gens ont honte lorsqu’ils sont soudainement victimes d’une crise dans un endroit très peuplé. Cela peut en outre mener, après un certain temps, à un comportement d’évitement.

Quels sont les symptômes d’un trouble panique ?

Comme déjà indiqué dans l’introduction, les personnes victimes de trouble panique font l’expérience soudaine d’une crise d’angoisse, par quoi les symptômes d’angoisse prennent le contrôle de la situation. Pendant une crise de panique, il s’agit d’une forme intense d’angoisse ou vous éprouvez une impression intense de malaise. Vous avez le sentiment de ne plus avoir le contrôle de votre propre corps, ce qui peut vous donner l’impression de ne rien pouvoir faire pour combattre les symptômes.

Pour pouvoir parler de trouble panique, au moins 4 des symptômes ci-dessous doivent être observés pendant la crise d’angoisse :

Symptômes physiques

  • Transpiration
  • Nausée
  • Sensation de suffocation
  • Douleur dans la poitrine
  • Palpitations
  • Respiration rapide
  • Sensation d’avoir la tête qui tourne ou d’être pris de vertige
  • Fourmillements et perte de sensation dans les membres
  • Frissons ou sensation de chaleur extrême

Symptômes psychologiques

  • Sentiment que la situation n’est pas réelle/irréalité
  • Angoisse de la perte de contrôle
  • Angoisse de la mort

Une crise d’angoisse peut donc survenir soudainement avec un ou plusieurs symptômes. Il se peut que tous les symptômes qui s’appliquent à vous se présentent en même temps ou que cela s’accumule progressivement. Vous pouvez ainsi par exemple éprouver des palpitations et seulement après quelques minutes avoir une respiration rapide. La durée d’une crise d’angoisse peut varier. En général, toutefois, la crise d’angoisse atteint son plus haut point une dizaine de minutes après le premier symptôme.

Angoisse de l’angoisse ?

Une notion utile en cas de trouble panique est l’angoisse de l’angoisse. On éprouve en fait aussi une réaction à sa crise d’angoisse. Cette réaction est généralement de l’angoisse. Du fait que vous avez une crise de panique, vous devenez angoissé à l’idée d’avoir une nouvelle crise de panique. La situation vous donne le sentiment d’avoir perdu le contrôle et de ne rien pouvoir y faire. Pour certaines personnes, cette situation peut avoir une grande influence négative sur leur image d’eux-mêmes ou sur leur fonctionnement global. Ainsi, certains sont honteux après avoir eu une crise de panique en public.

Le fait d’avoir une crise d’angoisse étant foudroyant, cela peut déclencher l’angoisse de l’angoisse. Cela signifie que vous devenez angoissé à l’idée d’avoir à nouveau une crise d’angoisse. Cette angoisse de l’angoisse peut en soi aussi être la cause d’une nouvelle crise de panique, ce qui fait se créer un cercle vicieux.

Comment apparaît un trouble panique ?

Un trouble panique peut avoir diverses causes. Comme tous les autres problèmes mentaux, les causes varient souvent d’une personne à l’autre. En général, on applique la règle selon laquelle doit entrer en jeu une combinaison de facteurs génétiques et de facteurs environnementaux pour pouvoir parler d’un trouble panique. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Hérédité + Environnement

Hérédité en cas de trouble panique

En cas de trouble panique, on peut parler d’un composant héréditaire. Cela veut dire que si des membres de votre famille souffrent de trouble panique, il y a de bonnes chances pour que vous aussi développiez un trouble panique. L’hérédité ou des facteurs biologiques impliquent par exemple un déséquilibre des neurotransmetteurs. Mais quelle est exactement la contribution de ces facteurs héréditaires ? On ne connaît pas encore avec exactitude l’influence des facteurs héréditaires. La recherche a toutefois permis de déterminer d’importants facteurs qui ne sont pas sans rapport avec ces facteurs héréditaires.

1. Angoisse de l’inconnu

L’angoisse de l’inconnu peut avoir une influence sur le développement éventuel d’un trouble panique. On entend par là la réaction d’angoisse à des situations inouïes. Certaines personnes réagissent plus souvent avec angoisse ou gêne aux situations nouvelles ou qu’ils ne connaissent pas. Souvent, ces personnes évitent aussi les nouvelles situations.

2. Attribution de danger

On voit souvent que des personnes atteintes de trouble panique interprètent certains signes d’angoisse plus rapidement comme dangereux. Ces personnes vont par exemple avoir peur plus rapidement s’ils éprouvent des palpitations car ils pensent en général qu’elles sont dangereuses. Les symptômes d’angoisse sont donc interprétés comme très angoissants et dangereux, d’où se crée plus facilement un cercle vicieux. Ces personnes risquent sérieusement de développer de l’angoisse de l’angoisse et donc de développer un trouble panique d’un plus haut degré.

Cela signifie-t-il donc que je vais inévitablement développer un trouble panique ?

Si vous avez de sérieuses chances de développer un trouble panique en raison de facteurs héréditaires, cela ne signifie pas nécessairement que vous allez développer un trouble panique. Tout le monde à un choix personnel et les facteurs environnementaux jouent un rôle important dans l’apparition d’un trouble panique. Tous ceux qui sont vulnérables héréditairement au développement d’un trouble panique ne vont pas pour autant le développer. Une combinaison est nécessaire, rassemblant des facteurs que vous choisissez dans votre environnement.

Facteurs environnementaux lors d’un trouble panique

Par facteurs environnementaux, on entend votre environnement et les choix que vous faites pour vous-même et votre environnement. La première crise de panique est le plus souvent déclenchée par un niveau extrême de stress. Un trouble panique peut par exemple apparaître en raison de situations radicalement négatives et stressantes telles que, notamment :

 

  • La perte d’un conjoint
  • Une séparation
  • La perte de votre emploi
  • Le fait de souffrir d’une maladie chronique

Bien que ces situations soient bouleversantes et stressantes, vous pouvez toujours choisir quelle réaction vous aller y opposer. Pour donner un exemple, la perte d’un partenaire peut aussi bien aboutir à un trouble panique qu’à des sentiments de dépression. Vous voyez donc que la même situation déclenche une réaction différente chez des personnes différentes.

Les personnes qui développent un trouble panique sont en général submergées par l’angoisse et le stress en de telles situations. Elles ont souvent l’impression de ne plus avoir le contrôle de la situation, ce qui suscite encore davantage d’angoisse et de stress.

Quels sont les possibles effets d’un trouble panique ?

En général, les personnes atteintes d’un trouble panique présentent un niveau extrême d’angoisse et vont par conséquent éviter des situations. Du fait qu’elles sont si angoissées, elles préfèrent ne pas se retrouver dans des situations qui les angoissent, ce qui fait apparaître un comportement d’évitement. Vous avez par exemple honte ou l’angoisse d’avoir une crise de panique en public, vous allez alors peut-être vous isoler et/ou enfermer. Un trouble panique s’accompagne donc souvent d’agoraphobie.

Cette angoisse et l’angoisse de l’angoisse peuvent en outre avoir une grande influence sur votre fonctionnement général. On voit souvent des gens qui n’accomplissent plus les tâches quotidiennes. L’angoisse peut également provoquer des sentiments dépressifs.

Comment puis-je traiter un trouble panique ?

Vous pouvez reprendre le contrôle de votre angoisse et des situations qui entraînent l’angoisse grâce à la thérapie. Cette thérapie peut vous aider à regagner votre confiance en vous-même. Vous pouvez en outre briser le lien structurel avec l’angoisse au moyen d’exercices cognitifs.
‘Mes15Minutes.com’ offre la possibilité d’atteindre les objectifs ci-dessus grâce au programme de self-help en ligne. Ce programme se fonde sur des techniques thérapeutiques et vous accompagne quotidiennement dans la lutte contre l’angoisse !

Tester vos symptômes d’anxiété ?

Vous aimeriez savoir quels symptômes de l’angoisse vous éprouvez et quel impact ils ont sur votre vie ? Vous pouvez alors faire ici le test d’anxiété gratuit !